Travaux de réprofilage et de construction de caniveaux des avenues Budana, Kilomoto,Wagenia, Congo ya sika, lugwara, Kamuda, Baku, Lubumbashi au quartier nyakasanza situés à Bunia dans la province de l’Ituri, RDC 

SOUS-PROJET : « Travaux de réprofilage et de construction de caniveaux des avenues Budana, Kilomoto,Wagenia, Congo ya sika, lugwara, Kamuda, Baku, Lubumbashi au quartier nyakasanza situés à Bunia dans la province de l’Ituri, RDC »

Résumé Non Technique Du Rapport D’EIES

La présente étude réalisée par les Fonds social est le résultat du travail fait dans le souci de se conformer aux exigences de l’article 21 de la loi n° 11/009 du 09 juillet 2011 portant principes fondamentaux relatifs à la protection de l’environnement et ses mesures d’application.

Etant donné que l’étude d’impact environnemental et social reste un des outils d’évaluation environnementale et sociale, celle-ci vise à poser le diagnostic environnemental sur les travaux de réhabilitation des avenues et routes de la ville de BUNIA dans la province d’ITURI , à identifier ,analyser et évaluer les impacts et risques environnementaux qui proviennent des activités réalisées, à proposer les mesures d’atténuation des impacts négatifs et de bonification des impacts positifs et enfin à élaborer un plan de gestion environnementale et sociale capable d’amener à la conformité aux prescrits de la loi citée ci-haut.

Quant aux composantes environnementales, précisément le sol, l’eau et l’air il y a lieu de signaler que les études menées prouvent qu’elles seront certes touchées par l’émission des poussières, des bruits et de gaz , par les déversements ou rejets d’effluents liquides( hydrocarbures…),par les dépôts de déchets solides, mais le plus grand avantage est l’amélioration des conditions de circulation des personnes et leurs biens en vue de réduire la pauvreté dans ce coin de la république.
Autrement dit, l’environnement physique précisément l’eau, l’air et le sol seront touchés par les activités des travaux suite aux déversements des eaux usées, huiles des moteurs et hydrocarbures ainsi que par la présence des déchets.

L’environnement humain ne sera pas épargné après les travaux par les accidents de circulation, la relance des activités économiques.
Pour ce qui concerne des mesures d’atténuation, il y a lieu de signaler qu’il est prévu ce qui suit :
• Arrosage régulier de la route pendant les travaux, surtout au niveau des habitations ;
• Préparer des fosses de récupération des déchets ;
• Eviter les travaux de nuit et bien équiper le personnel travaillant à des postes bruyants ;
• Sécuriser et sensibiliser les usagers de la route sur les règles de sécurité routière ;
• Doter tous les employés des équipements de protection individuelle (EPI) en fonction des postes et sanctionner ceux qui ne les portent plus ;
• Informer les populations sur toutes les opportunités d’emploi à travers les banderoles et affiches sur les places publiques.

Tenant compte des exigences de la Banque Mondiale et surtout des textes légaux, les politiques de sauvegarde (O.P4.01, O.P4.12 et O.P4.11) doivent s’appliquer pour la réussite du projet afin qu’il n’y ait pas des plaintes pendant et après les travaux.
Par rapport à l’approche méthodologique, le consultant est parti de la consultation des documents à la descente sur le terrain ou l’observation du milieu pour chuter par la consultation du public et la rédaction de l’étude.

Le milieu récepteur du de ce projet se trouve au quartier Nyakasanza qui comprend les avenues Gemena, Warega, Korovi, Lingi, Mont Otant, Tabora, Ango, Goma, Budana, Kilomoto, Wagenia, Congo ya sika, Lugwara, Kamuda, Baku, Lubumbashi.
Concernant le cout estimatif du suivi de la mise en œuvre du projet une somme de 18.000 $ est prévue pour vérifier l’application réelle des mesures d’atténuation et/ou de bonification contenues dans le plan de gestion environnementale et sociale (PGES).

La consultation du public a été faite pour informer la population sur les biens faits du projet et récolter leurs avis et considérations par rapport à ce dernier.
Ainsi, la validation de cette étude sera sanctionnée par l’octroi d’un certificat environnemental qui permettra alors au promoteur de contacter même les institutions financières en cas de besoin.

© 2016 Fonds Social de la RDC. Le contenu de ce site ne peut être reproduit sans autorisation | Conception par fl-digital.