A travers le projet PRVBG Le Fonds Social de la RDC s’invite dans les programmes de prévention des VBG

A la Une Antenne du Nord-Kivu 0 vues

Nouveau projet du Fonds Social de la RDC mis en œuvre dans un premier temps, dans les provinces du Nord-Kivu et Sud-Kivu, le projet« Prévention et Réponse aux Violences Basées sur le Genre « PRVBG », va s’étendre dans le Tanganyika et Maniema, grâce à l’appui financier de la Banque Mondiale. C’est le moins que l’on puisse dire après son double lancement officiel au niveau national le mercredi 25 septembre 2019 à Kinshasa, puis au niveau local le vendredi 27 septembre 2019 à Goma.

images A travers le projet PRVBG  Le Fonds Social de la RDC s’invite dans les programmes de prévention des  VBG

Ce projet vise à améliorer dans la zone de santé ciblées (ïï),  la participation à des programmes de prévention des VBG (ïïï), l’utilisation des services multisectoriels  de réponse de la part des survivantes des VBG et (ïïï), dans l’éventualité d’une crise ou urgence éligible, apporter un appui immédiat et une réponse effective à la dite crise.

Durée et provinces cibles du projet

Le projet sera exécuté pendant une durée de 5 ans soit, de Septembre 2019 à septembre 2023. Dans un premier temps, la mise en œuvre de ce projet cible  13 zones de santé de la province du Nord-Kivu et 12 zones de santé de la province du Sud-Kivu,  avant de s’étendre dans 8 zones de santé de la province de Tanganyika et 5 zones de santé au Maniema.

Le projet  s’articule autour de 4 composantes à savoir : 1. La prévention de VBG et le soutien intégré au niveau communautaire ; 2. La Réponse à la violence basée sur le Genre ; 3. Le soutien à l’élaboration des politiques, à la gestion du projet et au Monitoring & Évaluation ; 4.Et enfin, l’intervention d’urgence.

Qui en sont les bénéficiaires ?

Les bénéficiaires cibles du projet sont  entre autres, les femmes vulnérables à haut risque de violence, les Femmes et filles vulnérables autochtones, les survivantes des violences sexuelles et basées sur le Genre, les survivantes autochtones,  les hommes et garçons survivant de VSBG. Le Ministère de la Santé Publique  ainsi que les chefs traditionnels conservateurs des normes sociales discriminatoires ou négatives également font partie des bénéficiaires cibles de ce projet.

 Le Fonds Social considère que le fait de s’attaquer aux normes sociales érigées en système par les chefs traditionnels, permettra d’éradiquer les comportements discriminatoires et violences que ces détenteurs et conservateurs des us et coutumes perpétuent de génération en génération dans les communautés.  

                                                                                                                       Mireille Ngwamba


Faites-vous enregistrer à notre lettre d'information (NEWSLETTER), et recevez en continu l'actualité autour du FSRDC

NEWSLETTER

Le FSRDC tiens à vous informer des réalisations quotidiennes en faveur du développement de la RD Congo

Veuillez entrer vos coordonnées pour que votre avis soit proposé au grand public du Fonds Social de la RDC