BÉNI: Grâce au projet STEP, Odette KATUNGU en voie de devenir productrice de Cacao

HIMO Antenne du Nord-Kivu

En dépit de l'insécurité qui frappe de plein fouet l'Est de la RD Congo, la population n'arrête pas de croire en son développement. C'est le cas de cette jeune fille du village Mambenge, dans le groupement de Malio, en territoire de Béni.

images BÉNI: Grâce  au projet STEP,  Odette  KATUNGU en voie de devenir  productrice  de Cacao

Mlle katungu Mbeyu Odette est une des  bénéficiaires des Travaux à Haute Intensité de la Main d'Oeuvre (THIMO) communautaires financés par le Fonds Social de la RDC, sur l'axe Maboya-Mabalako, dans le cadre du projet Stabilisation de l'Est de la RDC pour la Paix (STEP).  

 

Âgée de 22 ans et fille mère, Mlle Odette nous dévoile d'être en ce moment propriétaire d'un espace de 12 hactares de champs à Komanda,  grâce à ses trois quinzaines de salaire perçues. 

Pour elle , avoir son propre champs était son rêve  depuis  toujours.  Elle en a saisi l'opportunité dès son recrutement  parmi les  bénéficiaires du projet  STEP, car, explique-t-elle, "avoir un champ, c'est être un riche en devenir. 

Odette tient à  faire à priori la plantation de cacao dans son champ puis exploiter le bas, avec  d'autres  cultures. 

 

" A travers ce champ, j'achèterai une parcelle et construirai, j'aurai de quoi scolariser mon enfant et me prendre en charge", a-t-elle déclaré. 

Pour Odette le fait d'acquérir les  12 hectares de champ, est un grand espoir, car c'est à partir de ce champ personnel, qu'elle donnera un sens  à sa vie. 

Jadis pour subvenir à ses besoins, elle cultivait  dans un champ d'autrui en compensation d'une poule à chaque récolte. 

L'acquisition de son propre champ va la rendre  indépendante et autonome. 

Odette Katungu avoue qu'elle est toujours présente au travail pour renflouer sa cagnotte qui lui permettra d'acheter les plantules de cacao et d'autres, puis payer  des personnes qui vont l'aider à planter.

Notons que ce projet de réhabilitation par la méthode HIMO de Maboya-Mabalako est de 100 jours soit d'une durée de 4 mois.

Le projet apporte un grand soulagement non seulement à la main d'oeuvre mais aussi aux populations de cette contrée suite à la facilité du trafic.

 

 Mireille  Ngwamba

 


Faites-vous enregistrer à notre lettre d'information (NEWSLETTER), et recevez en continu l'actualité autour du FSRDC

NEWSLETTER

Le FSRDC tiens à vous informer des réalisations quotidiennes en faveur du développement de la RD Congo

A la recherche d'un emploi ? Consultez nos Offres d'emplois

Nos suggestions
Veuillez entrer vos coordonnées pour que votre avis soit proposé au grand public du Fonds Social de la RDC